Marasine

Marasine

A Alep, les civils fuient et des rebelles déposent les armes, selon la Russie + L'Assemblée générale de l'ONU exige de stopper le carnage ( de terroristes ? ) à Alep

Les pays arabes et occidentaux se réunissent à Paris pour trouver une solution à la situation syrienne

Les pays arabes et occidentaux se réunissent à Paris pour trouver une solution à la situation syrienne 12h45 / 1 min. / hier à 12:45
Plus de 20'000 civils ont quitté Alep-Est samedi et 1200 rebelles ont déposé les armes, rapporte Interfax, citant le ministère russe de la Défense. La deuxième ville de Syrie est en passe d'être reconquise par le régime de Damas.

L'offensive des forces gouvernementales syriennes à Alep reprendra dès que les civils auront été évacués des derniers secteurs tenus par les rebelles dans l'est de la ville, a annoncé samedi le ministère russe de la Défense, cité par les agences de presse russes.

"Les habitants quittent en flot continu (les quartiers insurgés) grâce aux couloirs humanitaires pour se rendre dans la partie de la ville contrôlée par le gouvernement", avait déclaré un peu plus tôt le porte-parole du ministère, Igor Konachenkov.

Les forces fidèles au président syrien Bachar al-Assad contrôlent désormais 93% de l'ensemble de la ville d'Alep, a-t-il ajouté.

Le régime refuse de suspendre son offensive

Moscou a fait cette mise au point après l'adoption vendredi par l'Assemblée générale des Nations unies d'une résolution non contraignante réclamant une trêve immédiate en Syrie, un accès à l'aide humanitaire et la fin de tous les sièges.

L'armée syrienne avait déjà indiqué vendredi qu'elle n'avait aucune intention de suspendre son offensive après avoir repris en un mois d'intenses bombardements la plus grande partie des quartiers d'Alep-Est, dont la vieille ville.

>> Lire aussi: L'Assemblée générale de l'ONU exige de stopper le carnage à Alep

agences/dk/olhor

Publié hier à 12:46 modifié hier à 20:40

Rencontres diplomatiques sur Alep

Dix pays occidentaux et arabes, soutiens de l'opposition syrienne, se sont retrouvés samedi à Paris à l'invitation du ministre français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault pour évoquer l'urgence humanitaire à Alep.
Le secrétaire d'Etat américain John Kerry, qui participe à la réunion de Paris, a annoncé vendredi qu'une rencontre entre experts russes et américains se tiendrait également ce samedi à Genève.
Ils vont tenter une nouvelle fois de parvenir à un cessez-le-feu, de faire face à l'urgence humanitaire et de négocier le départ des combattants de la deuxième ville de Syrie.

L'EI est de nouveau entré à Palmyre

Les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) ont pénétré de nouveau dans la ville antique de Palmyre, située dans le centre de la Syrie, a affirmé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
L'EI, qui avait pris le contrôle de Palmyre en mai 2015 et en avait été chassé en mars dernier par le régime avec l'aide de la Russie, a lancé jeudi une offensive sur cette ville classée au patrimoine mondial de l'Humanité.
Des civils qui étaient revenus à Palmyre après la reprise de la ville par l'armée sont bloqués par les combats.


11/12/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour