Marasine

Marasine

Déstabilisation de l'Arménie : les USA à la manoeuvre ?


La police arménienne a dispersé vendredi une manifestation qui s'est déroulée dans la capitale du pays, devant un commissariat de police contrôlé par un groupe armé et bouclé par la police depuis le 17 juillet.

Les manifestants ont essayé de pénétrer sur le territoire du commissariat de police contrôlé par un groupe armé et bouclé par la police depuis le 17 juillet. 

La police a averti les manifestants que leur rassemblement était illégal avant de procéder aux interpellations. 

Selon la chaîne de télévision russe LifeNews, plusieurs personnes dont un cameraman de la chaîne, ont été blessées pendant l'opération de police. 

"Plusieurs personnes ont été blessées par éclats au centre de la capitale arménienne lors des affrontements entre manifestants et policiers. Un cameraman de Life qui filmait la scène a été blessé et hospitalisé", a indiqué la chaîne de télévision. 

Le 17 juillet dernier, un groupe armé a pris d'assaut un commissariat de police d'Erevan avant de prendre plusieurs personnes en otage. De violents heurts se sont déclenchés le 20 juillet à Erevan près du bâtiment de la police occupé par des militants armés. Les policiers ont essuyé des jets de pierres et d'autres projectiles. 51 personnes, y compris 29 policiers, ont été blessées dans les affrontements. La police a interpellé 136 manifestants. 

Le 24 juillet, les membres du groupe armé ont relâché les quatre derniers otages dont une femme, mais ils restent toujours retranchés dans le commissariat. Ils réclament la démission du président arménien Serge Sargsian et la libération de Jirair Sefilian, participant au conflit du Haut-Karabakh et membre de l'opposition radicale, accusé d'acquisition et de stockage illégaux d'armes.
 


01/08/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour