Marasine

Marasine

le rôle géopolitique de la Grèce.

3 Juillet 2015 , Rédigé par lucien-pons Publié dans #Grèce, #La dette, #La France, #Europe supranationale, #La Russie, #AMERIQUE

 le rôle géopolitique de la Grèce.

Bonjour

Dans l’analyse de la crise grecque nous oublions le volet géopolitique qui à mon sens est primordial. Un peu d’histoire en tout premier lieu :

//www.les-crises.fr/la-grece-au-xxe-siecle-grecs-courageux/

Après la seconde guerre mondiale les USA ont pris le relais de la Grande Bretagne pour le contrôle du verrou grec dans cette partie du monde hautement stratégique. Ils ont soutenu la dictature des colonels pour « stabiliser » ce pays. Ils ont confié à l’Union Européenne et particulièrement à la zone euro le rôle de chien de garde.

Suite aux spéculations (CDS), https://www.youtube.com/watch?v=E0bbQHb-mRw, sur la dette grecque par les fonds vautours anglo-saxons, la sinistre troïka a imposé au peuple hellène les pires régressions. J’ai entendu hier des chroniqueurs et des « experts » déverser des tombereaux de mensonges et de calomnies. Au-delà des lieux communs sur le côté fainéant et tricheurs de ces cueilleurs d’olives, les saillies portaient sur des affirmations scandaleuses : « La Grèce est un pays du tiers monde et il doit être traité comme tel », « C’est pays sous développé et la population doit être contrôlée… ».

N’oublions pas que la Grèce est prête à coopérer avec le projet « Turkish Steam » afin de se procurer des sources de revenu conséquentes. Le vendredi 19 juin, le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak et son homologue grec Panagiotis Lafazanis ont signé un mémorandum sur la coopération en matière de construction et d'exploitation d'un gazoduc connecté à Turkish Stream.

La visite du premier ministre grec Alexis Tsipras au Forum économique international de Saint-Pétersbourg, qui s'est tenu les 19 et 20 juin, a confirmé les solides relations politiques entre le président russe Vladimir Poutine et le gouvernement grec. Elle fait suite à la visite de Tsipras à Moscou le 8 avril 2015 où des bases solides avaient été évoquées lors de la conférence de presse commune entre les deux présidents. Il était alors question de faire une avance sur les bénéfices à venir à la Grèce. Ce qui aurait pour fonction de faire un prêt sous une forme détournée.

Gageons qu’à Saint Pétersbourg les deux présidents ont à nouveau travaillé sur cette question, affaire à suivre donc avec la plus grande attention. Il se joue en plus de la dette et de l’intransigeance de l’eurogroupe une question géopolitique de première importance.

Lire la suite: //fr.sputniknews.com/international/20150622/1016644787.html#ixzz3eogkf5K9 ; //fr.sputniknews.com/international/20150622/1016644787.html#ixzz3eobgrzUB

Lire la suite: //francais.rt.com/lemonde/1593-quon-doit-savoir-sur-rencontre

La vidéo est : https://www.youtube.com/watch?v=gJ6duNB76Dw

Il faut examiner avec attention les autres foyers de tension que la CIA sous fausse bannière humanitaire va mettre en place pour faire capoter ce projet. Troubles en Macédoine, troubles en Voïvodine (Serbie). Le Gazoduc pour desservir l’Europe passera par ces deux pays pas entièrement soumis aux intérêts étasuniens.

Une autre source de friction, en plus, se trouve en Transnistrie où les étasuniens veulent entrainer la Russie dans une guerre directe.

Cordialement

Lucien PONS



05/07/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour