Marasine

Marasine

Les premiers bâtiments de guerre chinois arrivent à Tartous en Syrie + situation Syrie 10 octobre 2016

 

Sat Oct 8, 2016 7:34AM

 

Un navire de guerre chinois©Xinhua
Un navire de guerre chinois©Xinhua

La première flotte de guerre chinoise a accosté vendredi dans le port syrien de Tartous. 

ناو نظامی چینی در طرطوس سوریه لنگر انداخت

La flotte chinoise "Ma'anshan" numérotée " Type 054" est composé d'un navire lance-missile ultrasophiqtiqué; Il s'agit d'un bâtiment de guerre doté de radars aériens, maritimes et sous-marins, de huit lancers de missiles antinavires C-803 , de systèmes de défense antiaérienne moderne ainsi que de canons de mortier 324MM. 

La flotte aura pour mission celle de protéger les ports syriens contre les raids aériens et maritimes de la coalition américaine. Les analystes militaires ignorent si la flotte est arrivée dans le port dans le but d'une mission d'inspection ou si elle est censée jouer un rôle dans le cadre de l'alliance qui s'est nouée entre la Syrie, l'Iran et le Liban, l'Irak et la Chine contre le plan de guerre de l'Otan. 

Il y a quelques jours les sources américaines dévoilaient un plan américain qui censée lancer des centaines de frappes en l'espace de quelques jours contre la capitale Damas. 14 pays de l'Otan devraient participer à ces frappes qui viseraient à préparer le terrain à l'assaut terrestre contre les bâtiments publics de la capitale syrienne. 

En réaction à ces informations, la Russie a annoncé le déploiement de trois navires de guerre à Lattaquié et à Tartous et confirmé la présence des S300 et S400 dans ces deux ports syriens.  

 

Syrie 10 octobre 2016

 

Fabrice Beaur (Фабрис Бэор) a ajouté 2 photos.

# SYRIA COMMITTEES - COMITES SYRIE - КОМИТЕТЫ СИРИИ / AVANCEES DES FORCES GOUVERNEMENTALES A ALEP, DAMAS, HAMA /
Par Fabrice BEAUR pour Syria Committees / 10.10.2016, 01h30, heure de Moscou /
https://www.facebook.com/syria.committees
https://www.facebook.com/beaur.fabrice 
Nous vous livrons ce compte-rendu après quelques jours. Cela nous a permis d'intégrer les changements majeurs sur le terrain. Et de les confirmer. Et nous y intégrerons quand cela sera nécessaire et possible des vidéo pour aller plus loin dans l'information.

 

# ALEP
Depuis la fin du dernier et illusoire cessez-le-feu en Syrie et tout particulièrement à Alep où les différents groupes terroristes, islamistes ou dit « d'opposition modérée » (sic) l'ont refusé faut-il le souligner, l'Armée arabe syrienne ainsi que ses alliés ont lancé l'opération de reprise d'Alep-Est.
C'est ainsi que depuis de 3-4 ans où les lignes de séparation dans Alep restaient plus ou moins stables, nous avons vu l'Armée arabe syrienne et ses alliés de la milice palestinienne « Liwa al-Quds » lancer des offensives sur plusieurs axes.
- Au sud, nous avons vu l'Armée arabe syrienne et le Hezbollah libanais partir à l'assaut du quartier de Sheikh Saeed. Après y être entrée sur deux axes, les forces gouvernementales ne pouvant tenir les zones à l'est de ce quartier qu'elle venait de libérer se sont donc retirées sur la ligne de front précédente. Cela étant dit sur l'axe sud de ce même quartier, les premières lignes de défense ennemies sont non seulement enfoncées mais les djihadistes n'ont pas ici pu reprendre leurs anciennes positions.
Ce premier coup de butoir a ébranlé les défenses des groupes terroristes. Le prochain sera-t-il le bon ? C'est à espérer car la prise de contrôle de ce quartier aurait comme résultat de permettre la prise de contrôle d'une bonne partie du sud de la poche d'Alep-Est.
- Au centre, nous avons plusieurs axes attaques : autour de la citadelle en elle-même qui a vu une petite zone revenir entre les mains de l'Armée arabe syrienne, sur le quartier de Sheyn Hader où après une avancé, l'Armée arabe syrienne a dû revenir en partie sur ses positions antérieures et sur le quartier de Bustan Al-Basha.
C'est sur cet axe que les avancées sont significatives. En effet, très lentement mais sûrement les forces armées gouvernementales grignotent le terrain à l'ennemi djihadiste. L'importance de ce quartier est primordiale car il constitue le front sud de l'offensive majeure qui elle se situe au nord de la poche islamiste. Et de la jonction de ces deux offensives dépend en partie de la chute de tout le nord de la zone d'Alep sous contrôle des groupes terroristes.
- Au Nord, c'est en effet au Nord que l'offensive gouvernementale se concentre essentiellement. Et c'est là que les gains territoriaux sont les plus importants. Depuis le début de cette offensive, les lignes de front ont été repoussées de 4 à 5 km vers le sud laissant en grande difficulté les groupes islamistes dans tout le Nord d'Alep.

 

# HAMA
L'offensive djihadiste sur le nord de la région de Hama a subi ces derniers jours une première défaite importance l'obligeant à se retirer en partie de plusieurs villages. Ce sont les « Forces Tigres » de l'Armée arabe syrienne qui sont à la manœuvre semble-t-il.
Mais cela n'enlève en rien à la réalité du terrain ailleurs : si les forces gouvernementales ont stoppé en partie l'offensive djihadistes, elles n'arrivent pas à les défaire sur toute la ligne du front.

 

# IDLIB
Dans le fief des djihadistes, c'est à un énième mais très important conflit que nous avons assisté ces derniers jours entre groupes djihadistes. Après plusieurs dizaines de morts (voir plus semble-t-il selon des informations non-encore confirmées), les deux groupes se sont réconciliés avec le ralliement, enfin l’allégeance d'un des deux groupes à l'autre. Une histoire de gang habituelle dans le monde criminel des islamistes.

 

# DAMAS
C'est dans la Goutha-Est que l'Armée arabe syrienne et le Hezbollah libanais marquent encore des points. Les avancées sont lentes car minutieuse. Mais elles sont concrètes et nous sommes tout près de la prise de contrôle de tout le nord-est de la zone « rebelle ». Ce qui ouvrira la porte de Douma, une des plus grande ville de la banlieue de Damas sous contrôle des groupes islamistes.

 

# SUD
Plus au sud de Damas, l'Armée arabe syrienne continu son offensive contre la proche djihadiste de Han Ash-Shih.

 

# LATTAQUIE
Sur le front de Lattaquié, la ligne de front semble stable. L’État-Major de l'Armée arabe syrienne semble geler la situation. Certainement à cause de l'offensive djihadiste au nord de la ville de Hama qui a mobilisé toutes les forces de la régions.

 

# PALMYRE
La situation est toujours « chaude » sur ce front du désert. Les djihadistes de l'EI sont très actif dans les environs proches. Ce qui confirme que bien qu'affaiblit par les frappes de l'aviation russe, Daesh est toujours là et bien là. Il semblerait même que la reprise de Palmyre serait à leur programme.

 

# DER EZZOR
La situation de la ville assiégée s'est quelque peu amélioré ces derniers jours. Après l'aide apportée par l'aviation US aux djihadistes de Daesh qui a vu la mort de plus de 100 soldats des forces gouvernementales syriennes et d'une avancée majeure du groupe terroriste de Raqqa-Mossoul, l'Armée arabe syrienne a repris plusieurs points dont une hauteur stratégique au sud de l'aéroport. Il reste encore beaucoup à faire afin de sécuriser à nouveau correctement ce dernier. Plusieurs hélicoptères ont déposé des renforts en soldats. Deir Ezzor tient encore bon et ne lâche rien ! Et Damas veille que la ville tienne coût que coûte.

 

# CONCLUSION
Comme je l'indiquais au début de ce compte-rendu, nous avons à faire à un retour à l'offensive de la part des Forces armées de la République arabe syrienne, bien décidées à reconquérir Alep, à sécuriser Damas et son environnement et expulser définitivement les terroristes de la partie nord de Lattaquié.


Vous aurez noté qu'une fois de plus, les pays occidentaux veulent imposer un cessez-le-feu sur Alep quand leurs ouailles islamistes sont en grandes difficultés. Toute l'hypocrisie de la situation se trouve dans le refus de ces mêmes groupes « rebelles » non seulement de cessation des hostilités mais aussi de l'aide humanitaire qui serait « manipulée par Damas ».


Le vocabulaire des « crimes de guerre » a été énoncé plusieurs fois. Et par Washington mais aussi et tristement par Paris et Londres. Les trois pays responsables de la destruction de la Libye et de la diffusion du chaos djihadiste dans toute la région viennent faire la leçon à la Syrie qui lutte contre des groupes terroristes financés et aidés directement ou indirectement par eux. Ils viennent faire la leçon à la Russie qui intervient en Syrie dans le cadre du Droit international et à la demande du gouvernement légal et légitime de la République arabe syrienne. Combien de mort depuis l'intervention occidentale en Afghanistan et en Irak ? Aucun « crimes de guerre » ?


Et nous voyons resurgir la campagne pour une no-fly zone « au-dessus d'Alep » comme l'a demandé François Hollande et son Ministre des Affaires étrangère Ayrault. Les deux Young Leader de la French Americain Fondation. Les Gauleiter et Protecteur de la zone France de la colonie Europe de l'impérialisme yankee.


La montée de la tension entre les pays de l'OTAN et la Russie sur le dossier syrien démontre que Moscou a vu juste, fait du bon boulot et que la République arabe syrienne même si elle doit encore gagner la guerre est sur la bonne voie ou en tout cas marque des points importants.


Moscou a toujours proposé un « deal » honnête en Syrie. Mais ses « partenaires » occidentaux ne veulent pas négocier. Ils veulent gagner même quand ils perdent. La propagande des media de l'OTAN fait le reste du boulot.


Face à ces menaces officieuses d'offensive massives contre l'aviation syrienne et donc les aéroport où se trouvent aussi des consultants et autres militaires russes, la Russie vient de déployer en Syrie des missiles S-300 qui viennent compléter les S-400 déjà présent et les autres systèmes de défense anti-aérienne du type Pansir qui offrent un bouclier complet de protection de l'espace aérien syrien. Le message est clair : il n'y aura pas de deuxième Libye. Tout action de ce genre aura comme conséquence une riposte immédiate de la Russie.

 

Notre Camarade Luc MICHEL parle de cette situation et de ses implications géopolitiques dans une intervention sur la chaîne de télévision panafricaniste Afrique Media TV.

 

# PCN-TV & SYRIA COMMITTEES/ LUC MICHEL: GEOPOLITIQUE. LA SITUATION EN SYRIE DEBUT OCTOBRE 2016 - https://vimeo.com/186184459

Je terminerai en appelant chacun des lecteurs de mes compte-rendu de situation sur la guerre d'agression terroriste en Syrie d'être un ambassadeur de la vérité. Sur Internet en partageant ces compte-rendus par exemple mais aussi dans votre entourage en diffusant les vérités qui ne trouvent place dans les mediamensonges des pays de l'OTAN.
Et abonnez-vous, cliquez sur « J'aime » sur la Page Officielle des Syrie Committees et la mienne afin de vous tenir informé de la situation en Syrie et ailleurs dans le combat mondial contre l'impérialisme américain plus belliqueux que jamais.

FB

 



10/10/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour