Marasine

Marasine

Les troupes britanniques se retirent de la Syrie et mettent fin à l’entraînement des rebelles et les Etats Unis auraient exfiltré une vingtaine de chefs de guerre de Daesh

Publié le 06/09/2017par 

Le plan d’Obama, Cameron, Hollande… de renverser Chef Assad a échoué! Go Home!
By Andrew Illingworth

Beyrouth, Liban, 10h50 – Le Royaume-Uni a retiré ses troupes de la base d’al-Tanf, exploitée par la coalition étatsunienne, dans le désert du sud-ouest de la Syrie, et a mis fin de facto à toute assistance militaire fournie jusqu’ici aux mercenaires affiliés à l’Armée syrienne libre (ASL) dans la région.

 

Tout comme le personnel militaire étatsunien qui faisait également partie du programme d’entraînement de  « l’opposition modérée  » dans le sud de la Syrie, les troupes des forces spéciales britanniques opéraient à partir d’une base de la coalition établie dans la ville d’al-Tanf, près de la frontière syrienne avec l’Irak.

 

Pratiquement tous les combattants de l’ASL qui faisaient partie du programme d’entraînement approuvé par le Pentagone avaient, au cours des années précédentes, combattu les forces pro-gouvernementales dans la région syrienne de Deir Ezzor aux côtés du groupe terroriste de Jahbat al-Nosra lié à Al-Qaida.

 

Selon le journal du Daily Telegraph, la fin du soutien britannique aux militants de l’ASL a commencé en juin de cette année, lorsqu’il a été confirmé qu’au moins 20 soldats des forces spéciales s’étaient retirés de la base d’al-Tanf.

 

Très récemment, le reste du contingent britannique d’al-Tanf a quitté la Syrie, enlevant tout soutien du Royaume-Uni aux militants de l’ASL dans le sud de la Syrie.

 

Les militants soutenus par la coalition au sein d’al-Tanf se sont montrés presque entièrement plus intéressés par la lutte contre les forces menées par le gouvernement syrien dans le sud de la Syrie que par la lutte contre l’Etat islamique, qui devait être leur objectif officiel en tant que mandataires occidentaux dans la région.

 

le-blog-sam-la-touch.over-blog.com Source almasdarnews.com

 

Deir Ezzor: les Etats Unis auraient exfiltré une vingtaine de chefs de guerre de Daesh

Posted: 08 Sep 2017 01:48 AM PDT

 
 Juste avant l'attaque décisive de l'armée régulière syrienne à Deir Ezzor, aidée par la Russie, la coalition américaine aurait évacué une vingtaine de chefs de guerre affiliés à Daesh. L'information est démentie par les Etats Unis eux-mêmes, mais certaines questions se posent.
 
 Selon une source diplomatico-militaire de l'agence d'information Ria-Novosti, les services secrets américains auraient évacué en hélicoptère fin août, en urgence devant l'avancée de l'armée syrienne, une vingtaine de chefs de guerre de Daesh de la région de Deir Ezzor ... afin d'utiliser leur expérience dans d'autres combats.
 
Le 26 août, deux chefs de guerre de Daesh, d'origine européenne, ont ainsi été sauvés et exfiltrés avec leur famille du village de al-Treif. Ensuite, le 28 août, une vingtaine venant de Albu-Leil. Ils ont été envoyés vers le nord de la Syrie, là justement où les activités terroristes reprennent. 
 
En d'autres termes, les Etats Unis auraient redisloqué leurs forces en Syrie pour continuer le combat?
 
Les Etats Unis démentent l'information, évidemment, mais plusieurs questions se posent, simplement si l'on regarde les évènements froidement et logiquement.
 
Première question: Pourquoi les Etats Unis n'ont-ils pas aidé sinon les forces syriennes régulières, du moins les groupes luttant contre Daesh à libérer Deir ez-Zor? 
 
Comme nous l'avons écrit hier à propos de la victoire de l'armée syrienne à Deir Ezzor (voir notre texte ici), et comme l'indique la presse française citée, sans se poser par ailleurs de questions, les forces alternatives à l'armée régulière, qui luttent aux côtés de la coalition, étaient surprises par le peu d'aide qu'elles recevaient justement de cette coalition américaine:
 
 
 
C'est surprenant quand même ... Suffisamment d'hommes pour empêcher les forces étatiques d'avancer pendant de nombreuses années, mais insuffisamment entraînées et armées pour pouvoir être dangereuses pour les groupes terroristes de Daesh. A se demander qui les Etats Unis soutiennent réellement dans cette guerre et contre qui ils se battent ...
 
D'autant plus que certains affirment l'aide directe des services spéciaux occidentaux aux forces terroristes que nous sommes censés combattre, même très mollement:
Des terroristes capturés par les militaires syriens ont notamment révélé de nombreux cas d'assistance apportée par les services secrets américains aux chefs de guerre, tant à l'époque de l'administration de Barack Obama qu'après l'arrivée au pouvoir de Donald Trump.
 
Ce malaise est renforcé par la deuxième question soulevée par cette information: Pourquoi les Etats Unis ont-ils plusieurs fois bombardé l'armée syrienne qui attaquait les groupes terroristes à Deir Ezzor? 
 
Rappelons qu'en décembre 2015, la coalition américaine a bombardé un dépôt d'armes et un camp d'entrainement appartenant à l'armée syrienne, faisant 4 morts et 13 blessés (voir notre texte ici). En septembre 2016, faisant toujours monter les enchères, la coalition aurait bombardé "par erreur" l'armée syrienne sur les hauteurs de Deir Ezzor, permettant une contre attaque très efficace de Daesh et la mort d'une centaine de soldats syriens (voir notre texte ici). En mai 2017, un échelon est encore franchi: la coalition menace et bombarde des forces alliées de la Syrie, car elles avaient franchies cette fameuse ligne de démarcation établie par les Etats Unis ... pour protéger qui? (voir notre texte ici).
 
Et si tout cela ne servait pas à protéger, et non pas à combattre, les groupes terroristes. N'oublions pas que le grand ennemi est Assad, non Daesh. Espérons que cette interprétation ne soit que purement spéculative... Dans le cas contraire, nous n'en sommes qu'au début des attentats en Europe, tant que le véritable but politique ne sera pas atteint. Enfin, dans la mesure où le terrorisme reste réellement contrôlable et que le monstre ne dévore pas ses maîtres, c'est-à-dire nous, pour se libérer.

 



09/09/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour