Marasine

Marasine

Syrie : la Coalition (US+) détruit les ponts de Deir Ez-Zor pour protéger Daech face à la progression de l'armée

 

Thu Sep 29, 2016 6:6PM Accueil Moyen Orient
  • La Coalition internationale détruit systématiquement les ponts de Deir ez-Zor. ©Tasnim
  • La Coalition internationale détruit systématiquement les ponts de Deir ez-Zor. ©Tasnim
  • Washington détruit les ponts de Deir ez-Zor pour empêcher la progression de l'armée syrienne vers la ville, située sur l'Euphrate, dont la majeure partie est occupée par Daech. Selon Tasnim, les avions de la coalition internationale anti-Daech, dirigée par les États-Unis, ont bombardé ce jeudi le pont de la ville d'al-Ashara, dans la banlieue est de Deir ez-Zor. Le pont a été détruit par ce raid aérien. Hier, mercredi, la coalition internationale avait bombardé le pont de la ville de Mayadin.

L'objectif des États-Unis est d'isoler les villes et les villages situés aux alentours de Deir ez-Zor, afin d'empêcher la progression des unités de l'armée syrienne vers cette ville.

La Coalition internationale détruit systématiquement les ponts de Deir ez-Zor. ©Tasnim

Le pont d'al-Ashara était l'une des voies de communication les plus importantes de la province de Deir ez-Zor (est) entre les deux rives de l'Euphrate.

Des sources locales confirment que le pont d'al-Ashara a été détruit dans la nuit de mercredi à jeudi. C'est le troisième pont de la ville, entre les deux rives de l'Euphrate, bombardé et détruit par la Coalition.  

 

Ces derniers jours, les avions de la coalition internationale ont bombardé et détruit systématiquement les pont de la province : les ponts de Mayadin et de Bou Kamal (dans la banlieue est), mais aussi le Pont suspendu, le pont Siyassiah et le pont Qanamat à l'intérieur de la ville de Deir ez-Zor. 

 
avant-hier à 21:28
Réaction des faibles afin de protéger leurs Hyènes enragées, et après les assassinats de soldats syriens Washington passe à la destruction des infrastructures du Pays, ce qui démontre encore plus sa folie sans limites et la peur au ventre qu'Alep et Deir Ezzour soient reconquises par l'armée Syrienne, ces villes représentent pour les yankees le tournant de la guerre. Deir ezzour, la sources du pétrole volé par les daeshis au profit des Turcs et occidentaux, Alep, où ses conseillers Us, britanniques, français, israéliens, saoudiens, qataris, turcs et jordaniens sont pris au piège-Alépin, la panique de ces sponsors est d’être capturés par Damas, ils préfèrent les voir plutôt morts que vivants entre les mains de leurs adversaires Syriens et Russes.


01/10/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour