Marasine

Marasine

Syrie: la Russie publie des photos prouvant la collusion entre le Pentagone et Daesh

source @mod.mil.rus
 
 
Alors que la défaite de Daesh s'approche, annonçant la victoire d'Assad à l'intérieur et de la Russie à l'international, les Etats Unis semblent se lancer dans une guerre sale impliquant une réelle collusion entre les forces spéciales américaines, la pseudo-opposition démocratique armée et Daesh, qui ferait tout pour éviter la déroute. Le ministère de la défense russe vient de publier toute une série de photos aériennes prouvant que les forces spéciales américaines se trouvent particulièrement à l'aise dans les zones contrôlées par les terroristes.

Comme nous l'avions écrit il y a quelques jours de cela, face à l'imminente défaite de la coalition américaine en Syrie, le jeu des alliances se transforme ... en guerre sale et la Russie accuse le Pentagone d'utiliser des terroristes contre l'armée régulière syrienne et la Russie. L'importance de l'attaque récente des Forces syriennes démocratiques aidées par les forces spéciales américaines contre l'armée régulière dans la région de Deir ez-Zor laisse en effet supposer que les Etats Unis ne pouvant remporter cette victoire loyalement, vont employer tous les moyens.
 
Plus concrètement, dimanche, le ministère de la défense russe a publié sur sa page Facebook toute une série de photos prises du 8 au 12 septembre le long de l'Euphrate et dans les alentours de Deir ez-Zor montrant la dislocation de véhicules militaires américains dans les zones tenues par Daesh.
 
Ainsi, les Forces démocratiques syriennes ont tranquillement pu traverser les zones tenues par Daesh, sans rencontrer aucune résistance, sans tirer un seul coup de feu, pour se rapprocher à marche forcée de l'armée régulière syrienne et la tenir à distance, faisant ainsi le jeu de Daesh, contre lequel ils ne tirent plus depuis longtemps.
Voici la photo - les zones bleues sont tenues par Daesh, la flèche orange et les zones oranges montrent le trajet des Forces démocratiques syriennes au sein de ces zones et leur dislocation en partie avec les forces de Daesh:
 
 
Dans ses commentaires, le ministère de la défense met l'accent sur le fait que les forces américaines ont pris possession des lieux sans qu'il n'y ait aucune trace de combats, y résident sans avoir installés de block-post à proximité et sans aucune mesure particulière de sécurité. Autrement dit, le ministère en conclu que les forces spéciales américaines se sentent particulièrement en sécurité dans les zones terroristes.
 
Par ailleurs, de nombreux véhicules blindés de l'armée américaine et autres véhicules (camions, pick-up ...) US ont été repérés dans les zones tenues par Daesh, sans traces de combats, sans qu'ils ne soient abîmés. 
 
Voici un entrepôts d'armes à 75km au nord de Deir-ez-Zor, le 8 septembre et des véhicules militaires US:
 
 
Voici un espace fortifié par Daesh occupé par l'armée américaine à 49 km de Deir ez-Zor le 8 septembre:
 
 
Comment interpréter le fait que les terroristes, sans combats aient cédé la place aux forces spéciales américaines, aient laissé passer sans faire feu les alliés de la coalition américaine à travers leurs territoires?
 
Des analystes avancent l'idée d'un accord conclu par le Pentagone, les Forces démocratiques syriennes et Daesh dans le dos de l'armée régulière syrienne et de la Russie. L'intérêt des terroristes est très simple: leur survie physique, faute d'être politique. Pour les Etats Unis, perdre Deir ez-Zor est perdre la guerre, ce qu'ils ne peuvent se permettre aussi facilement et seuls des groupes terroristes peuvent faire le sale travail sans déclencher une troisième guerre mondiale.
 
Comme écrivait Jean-Paul Sartre dans Le Diable et le Bon Dieu, "Pas de détails! Surtout pas de détails. Une victoire racontée en détail, on ne sait plus ce qui la distingue d'une défaite". C'est peut être pour cela que CNN n'entre ni dans la discussion, ni dans les détails et pose comme un fait acquis, tout à fait normal, la déclaration du ministère russe:
Russia's Ministry of Defense issued a statement Sunday saying the rapid SDF advance was due to the absence of any resistance from the ISIS fighters in the area, suggesting that SDF fighters and their US advisers had made some sort of arrangement with ISIS.
"Facing no resistance of the ISIS militants, the SDF units are advancing along the left shore of the Euphrares towards Deir Ezzor," the statement said, later adding "this suggests that the US troops feel safe in terrorist controlled regions."
Est-ce à dire que les Etats Unis reconnaissent indirectement les preuves apportées par la Russie ... parce que pour aux cela n'a aucune importance? Bref, nous vivons dans un monde merveilleux.
 


26/09/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour