SYRIE. Alep: le feu d’artifice de l’armée syrienne fait 1000 morts chez les terroristes

Publié le mai 24, 2014 @ 11:13


arméeAprès le camouflet de Homs et la reprise triomphale de la ville par l’armée arabe syrienne déclinée en "forces du régime" par les mainstream, rien va plus pour les protégés de l’Occident. Cette presse-là, celle des caniveaux, ne sait plus à quels saints se vouer. En effet, comment pouvoir cacher le retour des civils dans la ville, alors que depuis des années, cette presse pipi-caca ne fait que parler d’un président qui fait la guerre à ses civils en lieu et place à des terroristes ? Avec maintenant la percée significative d’Alep, que vont désormais inventer ces désinformateurs quand les exilés reviendront sur leur terre ? 

La presse mainstream ne sait plus quoi raconter. Elle est désormais prisonnière de ses propres turpitudes.

Malgré ses mensonges, Les forces nationales et patriotiques de l’armée arabe syrienne et de sécurité intérieure ont commencé à évacuer les civils et les militaires blessés lors de la prise aux abords de la prison centrale d’Alep. Ce siège est enfin levé. L’armée est entrain de donner les soins nécessaires. Une victoire très significative, qui bloque tout le secteur terroriste menant à la Turquie.  

On peut comprendre la gêne des parrains des terroristes qui veulent présenter cette vermine comme des citoyens syriens. 

Maintenant, les mêmes ne peuvent plus cacher que les citoyens occidentaux vont combattre sur place. La défaite est telle que, ils ont désormais peur du retour de ces derniers. Ils sont bons pour être des chairs à canon en Syrie, mais disqualifiés pour le jihad en Occident. Fichtre. Il n’y a qu’à voir le dossier de la sœur aînée de Mohamed Merah, Souad, et tout le ramdam autour de son supposé départ en Syrie. Les mêmes qui insultent le président Bachar al-Assad comme étant un monstre, présentant ces combattants de l’apocalypse comme étant des saints, refusent leur responsabilité et accusent outrageusement Internet.

>>>Rejoignez-nous sur Facebook

>>>Suivez-nous sur Twitter

Après la victoire à la prison centrale d’Alep (2500 prisonniers et 590 militaires qui résistaient à l’assaut terroriste), les " Forces du tigre" de l’armée arabe syrienne, sous le commandement du Colonel Suhail al-Hassan ont  imposé leur prise sur les terroristes à Jubaylah, tuant des dizaines de militants avant de libérer le bâtiment agricole et la ferme de Al-Rawwan, à proximité.

Les terroristes en débandade ont fui côté ouest à Ahrar al-Sham pour essayer de se regrouper mais, ils sont actuellement traqués, n’ayant pas réussi leur manœuvre.

Plus de 1000 terroristes tués.

Combien de Français ?

Combien d’Allemands ?

Combien de Britanniques ?

Combien d’Américains ?

Et les autres ?  

Armée arabe syrienne à Alep, hier

Armée arabe syrienne à Alep, hier

La zone industrielle de la ville est entrain d’être ratissée.  L’armée arabe syrienne a poursuivi son offensive ouest, en prenant notamment Anadan. Des combats sporadiques se poursuivent donc dans les dernières poches terroristes à Liwaa al-Tawhid et Ahrar al-Sham. Selon nos informations, le contingent de l’armée est en train de prendre le dessus sur les terroristes en plein désarroi, surtout que la route, à  Handarat, de leur ravitaillement est désormais entre les mains de l’héroïque armée arabe fidèle, qui lutte depuis…3 ans, contre un contingent mondial de la vermine terroriste validée par l’autoproclamée "communauté internationale".  

Dans le village de Bani Za’id,  près de 150 soldats syriens encerclent les terroristes, qui seront obligés de tenter l’impossible pour fuir, d’autant plus qu’ils n’ont plus une seule issue de secours. Depuis la nuit d’hier, leurs tunnels qu’ils avaient creusé sont en train d’être bombardés par l’armée de l’air. A défaut de siège, selon toute vraisemblance, l’armée donnera l’assaut contre les positions terroristes pour en finir. Ensuite, le nettoyage de la ville commencera…

Vous pouvez donc comprendre aisément,  la tentative infructueuse de la France, manipulée par les Etats-Unis, qui voulait une résolution du Conseil de sécurité sous chapitre 7, envoyant les autorités syriennes devant la CPI et autorisant une intervention militaire. Il faut avouer que la défaite "occidentalo-golfienne" -passez-moi l’expression-, est terrible pour le business. Les "qui" gagneront les marchés de la reconstruction de la Syrie ? Je vous laisse deviner. Si Dieu nous prête vie, vous verrez les salamalecs des destructeurs de la Syrie, pour regagner la confiance syrienne et gagner des marchés…