Marasine

Marasine

L’ARMÉE SYRIENNE LIBÈRE 60 OTAGES UTILISÉS COMME BOUCLIER HUMAIN

Couloir humanitaire dans la Ghouta orientale

© Sputnik. Mikhail Alaeddin INTERNATIONAL 

Les troupes syriennes ont réussi à libérer une soixantaine de civils qui servaient de bouclier humain aux formations armées illégales, ainsi qu'à déjouer un attentat à la voiture piégée, a annoncé la télévision syrienne.

 

Au cours d'une opération lancée près de Misraba, dans la Ghouta orientale, les militaires de l'armée syrienne ont libéré environ 60 civils qui étaient utilisés comme bouclier humain par les formations armées illégales, a annoncé ce samedi la chaîne de télévision gouvernementale Surya. Sur les images diffusées, on voit des soldats aider des otages, pour la plupart des femmes et des enfants, à quitter la cave où ils étaient retenus.

 

Les Forces du tigre (une force d'élite de l'armée syrienne) sont arrivées samedi aux abords de la ville de Harasta (à 8 km de Damas) pour couper la route qui la relie à Douma, avant-poste de Jaych al-Islam*. Les troupes procèdent au nettoyage des fermes près des localités de Hosh al Ashari, Rikhan et Efteris. Cette opération permettra de diviser la Ghouta orientale en zones nord et sud, en créant les conditions nécessaires pour assurer la sécurité de la population sortant par le couloir humanitaire près de Jisrine.

 

Les hostilités se déroulent entre les pauses humanitaires établies dans la Ghouta orientale sur l'initiative de la Russie de 09 h à 14 h (de 08 h à 13 h heure de Paris). Or, les formations armées illégales bloquent pour la douzième journée consécutive la sortie de civils par les deux couloirs humanitaires existants. Selon l'agence SANA, les radicaux ont appréhendé samedi aux environs de Mdeira trois familles, 15 personnes en tout, qui tentaient d'arriver au poste de l'armée syrienne près de Harasta. Selon des informations parues précédemment, une femme et trois enfants ont été abattus alors qu'ils se rendaient vers le couloir humanitaire sud.

 

Toujours d'après Surya, les militaires syriens ont déjoué samedi un attentat près de l'un de leurs postes aux environs de Muhammadiyah. Ils ont repéré et détruit une voiture piégée au volant de laquelle se trouvait un membre du Front al-Nosra*.

* Organisations terroristes interdites en Russie



11/03/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour